Dossiers prioritaires - Capital humain

Le 25 mars 2014, le Comité de développement stratégique a organisé l’événement « Charleroi, Capitale des métiers », au Bois du Cazier. La région de Charleroi et du Sud Hainaut compte de multiples acteurs majeurs de l’enseignement, de la formation professionnelle mais également de la recherche présents sur son territoire. Des acteurs guidés par une même volonté : celle d’atteindre l’excellence. 

L’Université libre de Bruxelles et l’Université de Mons ont ainsi développé à Charleroi plusieurs sections : sciences de gestion, ingéniorat, sciences informatiques, sciences du travail, santé publique, biochimie, biologie moléculaire et cellulaire, sciences psychologiques et de l’éducation… Les enseignements supérieurs de type court et de type long y rassemblent près de 6 000 étudiants dans des disciplines variées : soins infirmiers, sciences agronomiques, communication, droit, électromécanique, aérotechnique, sciences industrielles… Quant à l’enseignement de promotion sociale, il représente plus de 3 000 étudiants. 

De nombreux centres de formation performants implantés à Charleroi sont des références dans plusieurs domaines : l’industrie graphique, les technologies de l’industrie, les technologies de l’information et de la communication et l’aéronautique. Sans oublier, le centre IFAPME qui propose des formations en alternance ou en horaires décalés. 

De plus, trois centres de recherche parmi les meilleurs en Europe sont installés sur le site de l’Aéropole de Charleroi : CENAERO (aéronautique), CETIC (technologies de l’information et de la communication) et IMMUNE HEALTH (sciences du vivant). Quant au Biopark Charleroi Brussels South, il regroupe des instituts de recherche universitaire, des plateformes technologiques, des entreprises, des structures de valorisation de la recherche, des incubateurs et un centre de formation dans le secteur des biotechnologies. 

Enseignement et formation : des projets innovants d’ampleur 

Convaincue que le développement des compétences et la maîtrise des nouvelles technologies sont la clef d’un développement économique harmonieux, la région de Charleroi et du Sud Hainaut met en place des projets innovants et structurants : 

 - Le Campus technologique propose une filière de formation industrielle de18 à 65 ans qui réunira tous les opérateurs de tous les réseaux d’enseignement et de formation et de tous les niveaux de qualification, du technicien à l’ingénieur.

 - La Cité des métiers constituera, au centre de Charleroi, un  pôle d’excellence inter-réseaux qui proposera et renforcera des formations de niveau secondaire supérieur touchant aux métiers de l’industrie et de la construction. 

 - L’Université ouverte constitue un ensemblier et une agence de promotion des formations à horaire décalé proposées dans l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Documents et liens utiles
Télécharger le fichier

Brochure Charleroi, Terre d'excellence

Soutenu par le Comité, ce projet de l’IPIEQ permet de mener des actions de sensibilisation et d’orientation des jeunes élèves du premier degré de l’enseignement secondaire notamment par rapport aux métiers en pénurie et aux métiers technologiques.

Faisant suite à une analyse de l’offre scolaire, menée sur la zone, en partenariat avec le CSEF de Charleroi, l’IPIEQ (Instance de Pilotage Inter-réseaux de l'Enseignement Qualifiant) a constaté un problème d’orientation dans le chef des élèves du secondaire. En effet, les formations menant aux métiers en pénurie existaient, mais étaient trop peu fréquentées, et ce, en dépit des débouchés réels sur le marché de l’emploi. Les causes majeures d’un tel paradoxe résident principalement dans les représentations négatives qui entourent les métiers technologiques en particulier et l’enseignement qualifiant en général. Il fut dès lors acté qu’un effort particulier devait être réalisé au niveau de la sensibilisation et de l’orientation des jeunes. C’est dans cette optique que l’Instance de Charleroi a élaboré un projet prometteur de « sensibilisation active » destinés spécifiquement aux élèves du premier degré de l’enseignement secondaire.

 

Afin de redonner du succès à ces filières porteuses, il convient d’améliorer la représentation que se font les élèves des métiers mais aussi de l’enseignement qualifiant. Cette action vise à attiser la curiosité de l’élève pour les métiers technologiques, à lui faire découvrir des aptitudes personnelles et à favoriser un choix de trajectoire positif de sa part. Concrètement, des élèves de deuxième année du premier degré du Secondaire suivent, dans les écoles participantes, le cours d’éducation par la technologie au sein d’une école qualifiante mieux équipée pour la pratique et plus proche du monde du travail. Avec une image de l’enseignement qualifiant ainsi démystifiée, l’élève peut choisir librement son parcours scolaire et ses projets en toute connaissance de cause.

La démarche originale s’avère d’autant plus intéressante qu’un choix personnel et positif de la part de l’élève contribue, bien souvent, à sa réussite. En place depuis la rentrée de septembre 2009, ce projet mobilise plus de 1.500 élèves et une vingtaine d’établissements de la région par an. Ces jeunes découvrent par la pratique des métiers dits « en pénurie » dans les secteurs de l’Industrie, de la Construction, de la Restauration et de l’Agronomie. Ils plantent, repiquent, rabotent, scient, cuisinent.Dans les ateliers, les élèves s'activent et s'intéressent. Les jeunes peuvent aussi visiter des laboratoires de sciences où des plus grands manipulent consciencieusement, expliquent et parlent de leur avenir. Le projet connaît un vrai succès.

 

Documents et liens utiles

Le Comité de développement stratégique a accompagné et continue d’accompagner le développement de l’Université ouverte de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une convention de partenariat prévoyant notamment un soutien du Comité a ainsi été signée avec le CIFOP, le CUNIC et la Ville de Charleroi.

En collaboration étroite avec les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Université Ouverte constitue un ensemblier et une agence de promotion et de soutien à la mise en place de formation universitaire tout au long de la vie. Basée à Charleroi, terre d’inter-réseaux, l’Université Ouverte a pour objectifs de promouvoir l’offre universitaire à horaires décalés de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de détecter puis d’analyser des besoins sous-régionaux en formations universitaires tout au long de la vie, de mettre en relation permanente les différents acteurs de l’amont et de l’aval de la formation et d’accompagner et de soutenir la mise en place d’offre de formations universitaires ponctuelles et délocalisées répondant aux besoins régionaux.

Documents et liens utiles
Télécharger le fichier

Descriptif des projets

Télécharger le fichier

Charleroi, Terre d'Excellence

La Cité des métiers constituera le premier pôle d’excellence d’enseignement interréseaux de Belgique qui proposera et renforcera des formations de niveau secondaire supérieur touchant aux métiers de l’industrie et de la construction. Un espace d’orientation tout au long de la vie ainsi qu’une école de la créativité s’y installeront également. La Cité des métiers  ce sera : 40.000 m2 en plein cœur de Charleroi, 30 millions d’euros d’investissements publics, plus de 50 métiers à découvrir, à tester, à apprendre sur deux sites (Université du travail et Aumôniers du travail), 2 Centre de Technologies avancés, un guichet unique de conseils, d’information et de découverte des métiers, la première école de Belgique de la Créativité.

L'ouverture de la Cité des métiers est prévue en septembre 2017. Les partenaires de ce projets sont la Ville de Charleroi, le Comité de développement stratégique de la région de Charleroi - Sud Hainaut, le CSEF de Charleroi, l'Université du travail, les Aumoniers du travail,  la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie. Pour plus d’infos sur le projet : www.csefcharleroi.be.

Documents et liens utiles
Télécharger le fichier

Descriptif des projets

Télécharger le fichier

Charleroi, Terre d'Excellence

Après avoir accompagné le déploiement du Campus technologique à l’Aéropole. La Commission Capital humain travaille aujourd’hui à l’installation d’une Cité des sciences et de l’innovation technologique dans le centre de Charleroi en complémentarité avec la Cité des Métiers et l’Université ouverte. L’objectif est d’abriter, au sein de cette cité :

- Un « Espace Enseignement » abritant les filières technologiques de la Haute Ecole Condorcet, de la promotion sociale, de l’UMons et de l’ULB.

- Un « Espace Recherche » lié essentiellement à l’efficacité énergétique et au développement durable

- Un « Espace numérique et créatif » composé d’un espace dédié à la créativité et à l’entreprenariat, au numérique et à la sensibilisation à l’évolution des métiers, des sciences et des techniques concernées.

- Un « Espace de convivialité et du savoir »

Documents et liens utiles

Initiative du Gouvernement wallon et du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les Bassins de vie Enseignement qualifiant – Formation – Emploi sont un dispositif permanent et structuré favorisant les collaborations entre l’ensemble des acteurs du monde de l’enseignement qualifiant (secondaire, supérieur et promotion sociale), de la formation professionnelle et de l’emploi. Les bassins de vie permettront une concertation permanente entre ces acteurs et les partenaires sociaux afin de permettre une véritable cohérence des offres d’enseignement qualifiant et de formation professionnelle.

Les bassins de vie permettront également de favoriser le développement de projets conjoints visant à l’amélioration des dispositifs d’enseignement qualifiant et de formation professionnelle au niveau local. 10 bassins de vie Enseignement – Formation – Emploi ont été créés : 1. Wallonie picarde, 2. Hainaut Centre, 3. Hainaut sud, 4. Brabant wallon, 5. Namur, 6. Luxembourg, 7. Huy-Waremme, 8. Liège, 9. Verviers, 10. Bruxelles.

Le bassin de vie Hainaut Sud comprend les communes suivantes : Aiseau-Presles, Anderlues, Beaumont, Cerfontaine, Charleroi, Châtelet, Chimay, Courcelles, Couvin, Erquelinnes, Farciennes, Fleurus, Fontaine-l’Evêque, Froidchapelle, Gerpinnes, Ham-sur-Heure, Les-Bons-Villers, Lobbes, Merbes, Momignies, Montigny-le-Tilleul, Philippeville, Pont-à-Celles, Sivry-Rance, Thuin, Viroinval, Walcourt.

 

 

bassins de vie

 

Documents et liens utiles

La Ville de Charleroi, soutenue en cela par le Comité de Développement Stratégique de la région de Charleroi et du Sud Hainaut, a été candidate à l’accueil des olympiades internationales des métiers, le Worldskills 2019. Les initiateurs de ce projet voulaient, avant tout, faire de cet événement une vitrine de la qualité des acteurs de l’enseignement et de la formation ainsi que du talent et des compétences des jeunes en Wallonie et à Bruxelles. Depuis plusieurs années, la région de Charleroi et du Sud Hainaut mise résolument sur l’enseignement, la formation et, plus largement, le développement des connaissances. Cette démarche portée par l’ensemble des forces vives de cette région intègre, notamment, plusieurs projets concrets : le Campus technologique, le Campus des sciences et de l'innovation technologique, la Cité des Métiers, l’Université ouverte.

 

La candidature de Charleroi a été annoncée à l'occasion de l’édition 2013 du Worldskills à Leipzig. En octobre 2014, un stand aux couleurs de la candidature a été organisé à l’Euroskills de Lille. A cette occasion, la Ville de Charleroi, soutenue par l’ensemble des forces vives de la région de Charleroi et du Sud Hainaut, a déposé officiellement sa candidature à l’organisation du Mondial des métiers, le « Worldskills » en 2019. Paul Magnette, le Bourgmestre de Charleroi et le Ministre-Président de la Wallonie, Philippe Suinen, l’ambassadeur de la candidature et Francis Hourant, le directeur de SkillsBelgium, ont présenté les atouts de la plus grande métropole wallonne. Il s’agissait également de supporter les 26 jeunes compétiteurs belges qui participaient à l’Euroskills Lille 2014. Les 16 et 17 mars 2015, Simon Bartley, Président, et Stefan Praschl, vice-Président de WorldSkills ont passé 36 heures en Wallonie pour jauger la qualité de la candidature. En août 2015, Worldskills international a malheureusement retenu la candidature de Kazan pour l’organisation de la compétition 2019.

 

Documents et liens utiles
Télécharger le fichier

Brochure Charleroi, Terre d'excellence

Télécharger le fichier

Worldskills Charleroi 2019, 6 raisons de choisir Charleroi