Dossiers prioritaires - Mobilité/Accessibilité

Le désenclavement du Sud de la région de Charleroi et du Sud Hainaut fait partie des dossiers prioritaires du Comité de développement stratégique depuis sa création, en 2007. Celui-ci estime, en effet, que les projets de la E420 et de N54 sont indispensables, respectivement, pour le désengorgement de la sortie Sud de Charleroi et le désenclavement de la zone Erquelinnes/Merbes-le-Château. Les enjeux de la réalisation du chainon manquant que constitue la E420 sont cruciaux pour notre région tant en termes de mobilité que de développement économique.

Documents et liens utiles

La réhabilitation d’une partie des terrains de la Porte Ouest vise à intégrer harmonieusement activités économiques et qualités urbanistiques en travaillant, en particulier, sur les liaisons fonctionnelles et sur les transitions entre fonctions. Dans ce cadre, de nombreuses questions se posent en matière de mobilité et d’accessibilité de la zone.

C’est la raison pour laquelle le Comité de développement stratégique, via le Syndicat d’études, a récemment réalisé schéma d’accessibilité et de mobilité de la Porte Ouest de Charleroi.

Ce schéma vise notamment à :

o Limiter le trafic des poids lourds dans le centre de Marchienne-au-Pont ;

o Améliorer la qualité de vie le long de la N90 ;

o Délester la N90 au niveau de Marchienne-au-Pont ;

o Limiter le trafic poids lourds sur l’Avenue Paul Pastur ;

o Donner un accès adapté au R3 depuis la Porte Ouest

o Drainer le charroi généré par les pôles économiques et industriels de la Porte Ouest.

Documents et liens utiles

Le 18 décembre 2015, le Comité de développement stratégique a décidé de mettre en place une « Commission Mobilité ». Celle-ci permettra d’initier les débats et d’étudier l’ensemble des dossiers et problématiques liés à l’amélioration de la mobilité multimodale sur l’ensemble du territoire du Bassin de vie de Charleroi.

Afin de développer une approche multi-disciplinaire et une vision stratégique, il apparait nécessaire de mener la réflexion sur un plan supra-local et d’oeuvrer à la réalisation d’un outil commun afin de planifier la mobilité à l’échelle du bassin de vie (pour tous les modes de transports et tous les usagers). Cet outil constituera un volet complémentaire au Schéma de développement territorial initié par le Comité. Il s’agira de dégager une stratégie partagée visant à développer des mesures concertées dans la poursuite de l’intérêt général et ce, au niveau de l’ensemble du territoire. Il s’agira également de prendre autant en considération les besoins urbains que leurs pendants ruraux et d’améliorer les connexions entre les territoires.

Documents et liens utiles

 

La réhabilitation d’une partie des terrains de la Porte Ouest vise à intégrer harmonieusement activités économiques et qualités urbanistiques en travaillant, en particulier, sur les liaisons fonctionnelles et sur les transitions entre fonctions. Dans ce cadre, de nombreuses questions se posent en matière de mobilité et d’accessibilité de la zone. C’est la raison pour laquelle le Comité de développement stratégique a récemment initié les démarches visant à la réalisation d’un schéma d’accessibilité et de mobilité de la Porte Ouest de Charleroi.

 

Documents et liens utiles

Le territoire du Sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse est assez atypique puisqu’il regroupe 12 communes[1] de la Province du Hainaut et de la Province de Namur. Néanmoins, les acteurs de ce territoire ont démontré l’existence d’une cohérence et d’une cohésion territoriale propres à cette zone, qu’il s’agisse des déplacements scolaires et professionnels, de partenariats dans le secteur de l’insertion socioprofessionnelle, des plans de cohésion sociale (PCS) et des groupes d’actions locales (GAL) ou de collaborations entre centres culturels et maisons de tourisme.

Le Schéma d’accessibilité et de mobilité du Sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse (SESSAM) est un outil de diagnostic et de prospective qui s’appuie sur une vision globale et intersectorielle de la mobilité. Au cours des 18 mois d’élaboration, il a constitué un espace de concertation et de coordination entre tous les acteurs de la mobilité. C’est aussi un outil opérationnel qui doit servir de support à la planification et à la mise en œuvre d’une politique concertée à l’échelle du territoire, pour répondre aux grands défis auxquels les communes doivent faire face en matière de mobilité. Plus de 30 actions y sont répertoriées et détaillées au travers de 6 axes afin de mieux articuler le développement territorial et les transports, d’améliorer le réseau routier, de renforcer le transport public, d’encourager les déplacements des piétons et des cyclistes, d’optimiser le transport de marchandises et d’améliorer la communication et la gouvernance.

Cette étude, initiée par la Plateforme intersectorielle du Sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse et soutenue par le Ministre Wallon de la Mobilité, a été financée par le Service Public de Wallonie, le Bureau Economique de la Province de Namur et le Comité de développement stratégique de la région de Charleroi Sud-Hainaut.

[1]Beaumont, Cerfontaine, Chimay, Couvin, Doische, Florennes, Froidchapelle, Momignies, Philippeville, Sivry-Rance, Viroinval, Walcourt.

Documents et liens utiles